Un songe?

Songe d’une nuit d’été

maxresdefaultJe me souviens qu’il avait fait très chaud ce 6 juillet 2013. Fatigué après une longue marche, je m’étais assis près d’un petit vallat presque asséché et le peu d’eau qui y coulait m’avait fait un bien fou. J’étais si bien que je me suis endormi. A mon réveil il faisait doux, la nuit commençait à tomber, je décidais de grimper vers les lumières du village au-dessus de moi. Le village s’appelait Fuveau, et je ne suis pas prêt d’oublier ce village perché et la nuit que j’y ai passé.

Les lumières étaient faibles, donnant au vieux village une atmosphère intime et gaie. La place où j’arrivais était animée par un petit orchestre qui jouait une musique rythmée. Des gens étaient là, de tous âges, les uns dansaient, les autres assis sur un muret battaient la mesure du bout du pied, et tous souriaient. Un peu plus loin dans l’enfilade de la ruelle, je vis des tables et des tréteaux installés devant certaines portes, on y proposait des plats de Provence ; en haut d’un escalier une grand-mère, visiblement ravie de cette animation inhabituelle, proposait du café glacé, cher à ma mémoire d’enfant. En poursuivant ma visite du vieux village, je fus attiré par des rires. Sur une petite place un groupe d’enfants tenait un petit resto dont ils avaient prévu le menu, la décoration, le service … c’était formidable ! A côté de ce joyeux remue ménage,  d’autres enfants assis par terre écoutaient captivés, une conteuse ; d’autres, indécis, allaient et venaient de l’un à l’autre.

La nuit était maintenant bien noire et j’arrivais sur une placette sans éclairage. Autour d’une lunette d’astronomie un groupe d’hommes et de femmes tentaient d’identifier des amas d’étoiles, des planètes ou des galaxies. Je m’y suis intéressé un moment. Comment ne pas rêver le nez en l’air devant un espace si chargé d’étoiles, si pur grâce au mistral de la veille ? Je continuais à déambuler dans les rues étroites du village, séduit par la diversité des animations offertes aux passants : devant sa maison une artiste peintre étalait ses toiles, ici un sculpteur présentait des formes taillées dans du bois de cade, là un jeune homme esquissait des tours de magie, plus loin des musiciens et des chanteurs s’éclataient dans une musique multiforme. J’étais pris au jeu. Qu’allais-je rencontrer dans la prochaine venelle? Une autre surprise, mais oui! Sur une table des papiers et des crayons destinés à tous ceux que cette nuit d’été inspirait, j’ai écrit quelques lignes incertaines (ou éphémères, fugaces, oniriques, etc…. Près des remparts une farandole se formait au son des tambourins. Avec tous ces joyeux lurons, je dévalais les escaliers de la calade, prenant à califourchon les rampes de fer, chantant ma joie d’être un saltimbanque d’occasion.

Subjugué par cette alternance de lieux de contemplation et festifs, j’en voulais encore. Je remontais vers le haut du village. J’y découvrais un groupe installé face à la Sainte-Victoire écoutant l’histoire de ce massif : de l’époque où les dinosaures venaient pondre leurs œufs à l’occupation des hommes. Les petites lumières que l’on devinait dans la nuit sombre l’illustraient comme par magie. Plus loin, comme au cinéma, sur un écran de fortune s’improvisaient les images d’un passé récent et de fresques anciennes, quel bonheur ! A force de flâner de haut en bas, du nord au sud, écoutant, regardant, dégustant, buvant, vibrant et riant avec tous, la nuit tirait sa révérence. Vers l’est le ciel devenait plus clair. Comblé, le sommeil me surprit une nouvelle fois. Le soleil  me réveilla. Une chaude journée s’annonçait. Que de souvenirs ! Etaient-ils une réalité, ou le songe d’une nuit d’été ?

Une réflexion sur “Un songe?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s